Cybermoi/s 2021 : en octobre, la CPME sensibilise les chefs d’entreprise à la cybersécurité

Télétravail, achat en ligne, facturation électronique… les risques cyber font désormais partie quotidien des TPE-PME. Chefs d’entreprise, profitez du cybermoi/s pour adopter les bons réflexes et former vos équipes !

Prendre soin de son moi numérique

Chaque année, au mois d’octobre, la CPME est partenaire du cybermoi/s. Un mois de sensibilisation en France et en Europe, qui vous donne des clés et recommandations pour mieux vous protéger des menaces dans votre espace de vie numérique, professionnelle et personnelle.
Conférences, vidéos, campagnes de communication…De nombreux acteurs se mobilisent pour proposer un programme de sensibilisation ambitieux et pédagogique à tous, dans la vie personnelle comme professionnelle.

Sur les réseaux sociaux, suivez le hashtag #cybermois pour retrouver toutes les actions liées à cet événement et avoir des astuces pour améliorer votre sécurité et celle de votre entreprise.

Ludique ! Une BD pour vous mettre en situation : suivez l’histoire d’un patron de PME confronté à une cyberattaque. Saurez-vous éviter les pièges numériques ?
Sur le site du cybermois, une boîte à outils est à votre disposition pour communiquer dans votre entreprise, auprès de vos équipes, sur ce mois dédié. Des affiches, infographies ou encore des tests sont disponibles pour mettre en place des actions tout au long du mois et sensibiliser vos salariés.

La cybersécurité, enjeu majeur pour la CPME

A l’occasion du cybermois, participez à notre webinaire : TPE-PME, ne laissez pas la cybermalveillance menacer votre reprise !

En partenariat avec le Conseil de l’économie et de l’information du digital (CEIDIG), profitez d’1h30 de conseils et d’échanges pour comprendre les principaux risques qui menacent les entreprises et partager des bonnes pratiques.

Date : vendredi 22 octobre de 9h à 10h30

Intervenants :

Alain Assouline, président de la commission numérique CPME : la protection cyber, notion indissociable de celle de transition numérique

Marc Bothorel, ‎référent cybersécurité CPME : les actions de la CPME, les risques et attaques ciblant les TPE-PME, le darkweb

Daniel Benabou, co-président du Conseil de l’économie et de l’information du digital : les conseils de protection cyber et leur mise en œuvre au sein de l’entreprise

Inscrivez-vous

Mobilisée sur le sujet de la cybersécurité, la CPME a co-rédigé deux guides à destination des entrepreneurs :

12 conseils très pratiques à mettre en place pour sécuriser vos comptes numériques et votre TPE-PME

L’Essentiel de la sécurité numérique, pour comprendre les risques cyber et vous protéger

Election CMA 2021

les élections aux chambres des métiers et de l’artisanat (CMA)

se tiennent du 1er au 14 octobre 2021

Découvrez les 35 colistiers de la liste d’union CPME Var, FBTP Var et UPV : « Fiers d’être Artisans 83 » pour les élections à la Chambre de métiers et de l’artisanat en région PACA.

DU 1er au 14 octobre, votez à l’élection CMA Paca, votez pour la liste Fiers d’être artisans Var

Elections aux CMA : la CPME appelle à voter pour la liste Fiers d’être artisans

Première organisation d’employeurs de France, la CPME est pleinement investie dans les élections aux chambres des métiers et de l’artisanat (CMA) qui se tiennent du 1er au 14 octobre. Ce vote est précieux, car il désignera celles et ceux qui devront défendre, accompagner et représenter les artisans, dans tous les territoires.

Aux côtés des principales fédérations du secteur*, la CPME est engagée depuis plusieurs mois sur le terrain avec l’ensemble des CPME territoriales sous la bannière Fiers d’être artisans.

Notre projet ? Remettre les CMA au service des entreprises, pour un artisanat moderne, prospère et essentiel.

Menée par des artisans dans les territoires, tous engagés, tous en activité, issus de tous les métiers de l’artisanat, les listes Fiers d’être artisans s’engagent sur des axes de progrès concrets :

* Valoriser l’identité de l’artisanat qui réunit excellence et proximité

* Renforcer la formation et la qualification pour fertiliser les bassins d’emploi

* Simplifier la vie quotidienne des artisans en facilitant les accès aux services de l’Etat, aux aides, à la commande publique et réduire les lourdeurs administratives

* Favoriser les circuits courts et les filières locales « made in France », encourager les collaborations entre tous les secteurs de l’artisanat

* Remettre au centre de nos métiers les questions environnementale et numérique pour un artisanat tourné vers l’avenir

* Remettre les CMA au service des entreprises artisanales

Dans cette dernière ligne droite, s’ajoutant à l’ensemble des actions de communications menées depuis des semaines, la CPME nationale va inciter  les artisans à voter pour les listes Fiers d’être artisans à travers : 

* Une campagne publicitaire : à partir de demain, vendredi 24 septembre, un spot publicitaire sera diffusé sur la station de radio RMC tous les jours jusqu’au jeudi 30 septembre au soir. Ciblant plus d’1 million d’artisans dans toutes les régions et tous les départements, il sera diffusé 70 fois au cours de la semaine !
 

* La diffusion virale d’une vidéo de François Asselin sur les réseaux sociaux à partir du vendredi 1er octobre au matin, pour expliquer notre démarche et nos ambitions, au service d’une nouvelle représentation de l’artisanat dans les CMA. 


*Le collectif Fiers d’être Artisans rassemble : la CPME et l’ensemble de ses unions territoriales, la Fédération Française du Bâtiment (FFB), le Conseil National des Professions de l’Automobile (CNPA), Artisans de notre avenir, la Fédération des Entreprises de Propreté (FEP), le Conseil National des Entreprises de Coiffure (CNEC) et la Fédération Française des Intégrateurs électriciens (FFIE), l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie Restauration (UMIH), la Fédération Nationale des Marchés de France (FNSCMF) et la Fédération Nationale du Taxi (FNDT)

En 2022, les PME devraient retrouver l’accès à des financements pour former leurs salariés

Alors que les #PME sont confrontées à une pénurie de main d’œuvre sans précédent, la CPME milite pour renforcer le nombre de formations en entreprise via les préparations opérationnelles à l’emploi. La CPME se félicite d’avoir été entendue par le Premier ministre qui a annoncé que « Les PME de 51 à 300 salariés bénéficieront de 600 millions d’euros pour former leurs salariés. »

Lire le CP : http://ow.ly/DtAj30rVijG

Action collective relance des TPE-PME

Avec la crise sanitaire, nombreux sont les dirigeants de PME qui se retrouvent plongés dans une mer d’incertitudes et confrontés à un nombre incalculable de scénarii… Comment pouvons-nous tenir sur le plan de la trésorerie et relancer l’activité en fonction de nos ressources ? Quelle stratégie pouvons-nous adopter ?

La CPME Sud, la CPME Var et l’UPV vous proposent une action collective « Relance des TPE / PME » afin de vous permettre : 

Anticiper la relance et préparer la transformation et l’accélération,

Elaborer un plan de reprise post Covid et rechercher les dipsositifs d’accompagnement existants,

Sécuriser votre entreprise et identifier vos sujets prioritaires.

Cette formation action a pour objectif :

– de réaliser par un expert un diag 360°,

– d’aider à une réflexion sur l’ensemble des domaines de son activité (financier, commercial, stratégique, informatique, …)

– de partager avec ses pairs

– de rechercher des solutions

Format : deux 1/2 journées en individuel et deux journées en collectif (groupe 6 à 10 entreprises).

Pour qui : les Entreprises varoises employant 5 à 100 salariés.

Coût : 1.600€ ht avec possibilité de de financement par OPCA, CPF, AGEFICE.

Participez à la webconférence de présentation de cette action : le Mardi 22 Juin 2021 à 9h 

Inscription: http://ow.ly/x4TD30rJGUQ


La CPME favorable à un accès prioritaire à la vaccination, élargi aux secteurs appelés à rouvrir en mai

La CPME qui a participé à la réunion de ce matin autour de la ministre du Travail Elisabeth Borne, se félicite de l’accès à la vaccination prioritaire des salariés âgés de plus de 55 ans, dans certains métiers particulièrement exposés au virus de la Covid-19.

La Confédération des PME, qui aurait souhaité que le critère d’âge n’intervienne pas, a plaidé pour que les indépendants des secteurs concernés puissent être éligibles à la vaccination, dans ces mêmes conditions.

De plus, la CPME a souligné l’importance de prévoir dès à présent que certains secteurs aujourd’hui fermés administrativement, notamment les cafés et restaurants, puissent également accéder à la vaccination, et ce afin que les salariés soient protégés avant la reprise d’activité.

Retrouver le communiqué de presse de la CPME

Aides à domicile : la CPME contre les différences de traitement entre le secteur marchand et le secteur associatif

La ministre déléguée à l’Autonomie, Brigitte Bourguignon, a annoncé une hausse historique de 13% à 15% des salaires pour les aides à domicile, et ce à compter du 1er octobre prochain. Une telle revalorisation était attendue par tous.

Mais, dans la pratique, ces annonces ne concernent que les salariés du secteur associatif, laissant de côté la moitié des salariés du secteur, exerçant pourtant le même métier.

Qu’ils soient employés par des associations ou des entreprises ne change rien au quotidien des aides à domicile qui font le même travail et accomplissent les mêmes tâches pour accompagner et prendre soin des personnes âgées en perte d’autonomie ou en situation de handicap. Pourquoi une telle différence de traitement entre les salariés du secteur associatif et les autres ?

Cette iniquité traduit une forme de mépris à l’encontre de salariés qui se dévouent au quotidien au service des autres. Mobilisés chaque jour pendant la crise sanitaire, ils ont été les oubliés des pouvoir publics lors du Ségur de la Santé. Ceux du secteur marchand sont désormais les oubliés des oubliés.

De plus, cette mesure risque de déstabiliser un secteur fortement créateur d’emplois. La CPME s’associe donc à la demande de ses organisations adhérentes, la FEDESAP et le SYNERPA domicile, de voir engagées des discussions avec les pouvoirs publics pour que les salariés du secteur marchand puissent, au même titre que ceux du secteur associatif, bénéficier d’une mesure tant attendue.

Retrouvez le communiqué de la CPME

COVID-19 : CRISE ECONOMIQUE & RELANCE DES PME

Le 4 juin dernier, la CPME a proposé aux pouvoirs publics un plan de 109 mesures pour faire des PME le moteur de la relance. Au même moment, elle s’est mobilisée pour adapter le protocole sanitaire aux TPE-PME puis, à la faveur du reconfinement, elle s’est battue pour la réouverture des commerces et l’extension des mesures d’aide à l’ensemble des entreprises impactées par les fermetures administratives.  

26 MESURES OBTENUES PAR LA CPME

Réouverture des commerces, 4 semaines après le début du reconfinement 

Renforcement du fonds de solidarité (seuil de baisse de chiffre d’affaires, activités éligibles, etc.)

Réactivation du carry back (proposition n°19 du plan de relance CPME)

Baisse de la cotisation foncière des entreprises enclenchée pour partie via la mise en place d’un dégrèvement partiel de la CFE pour certains secteurs (propositions n°5 et 6 du plan de relance CPME)

Rehaussement temporaire à 100 000 euros HT, du seuil sous lequel des marchés de travaux peuvent être passés sans publicité ni mise en concurrence (proposition n°37 du plan de relance CPME)

Obtention de mesures exceptionnelles en matière fiscale (report de certaines échéances déclaratives et de paiement -CFE…-, modulation possible du montant des acomptes d’IS et de CVAE avec prise en compte de marges d’erreur, restitution accélérée des crédits d’impôt à échéance…)

Allongement possible du différé de remboursement du PGE de 1 à 2 ans (proposition n°27 du plan de relance CPME) 

Réévaluation libre des immobilisations et ce afin de reconstituer les fonds propres des PME (proposition n°31 du plan de relance CPME) 

Hausse du seuil plancher pour entrer dans la catégorie des établissements artisanaux à caractère industriel à 1 M€ (proposition N°63 du plan de relance CPME)

MESURES SOCIALES

Amélioration de la prise en charge de l’activité partielle pour les entreprises les plus fragiles jusqu’à 100% des coûts couverts pour l’entreprise, et prolongation au-delà du 31 décembre

Elargissement des aides Covid-19 à des secteurs entiers d’activité qui n’avaient pas été pris en compte initialement par le ministère (listes S1 et S1 bis)

Exonération de charges pour les entreprises les plus en difficulté, report de charges rendu possible pour toutes les entreprises (proposition n°4 du plan de relance CPME), et facilité pour la mise en place d’un plan d’apurement des dettes

Prise en charge par l’Etat des congés payés des salariés en activité partielle (proposition n°3 du plan de relance CPME, mesure annoncée en attente d’application)

Renforcement des aides pour les PME de la montagne qui, de par leur seule localisation, n’auront pas la clientèle escomptée cet hiver

Obtention d’aides à l’embauche pour les jeunes ou les publics ciblés (emplois francs, travailleurs en situation de handicap …)

Mise en œuvre d’aides aux employeurs pour les embauches en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation (proposition n°92 du plan de relance CPME)

Allonger à 6 mois la durée pendant laquelle un CFA peut accueillir un candidat sans qu’il ait trouvé une entreprise (proposition n°91 du plan de relance CPME)

Amélioration des aides au maintien dans l’emploi pour les travailleurs en situation de handicap

Suppression de la taxe de 10€ sur les CDD d’usage

Prise en compte des problématiques des PME dans l’écriture du protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19 à l’occasion de ses multiples mises à jour 

Simplifications dans la procédure complexe d’isolement des cas contacts

Possibilité exceptionnelle de travailler les dimanches précédant Noël pour les commerces selon une procédure simplifiée

Prise en charge à 100% des coûts pédagogiques jusqu’au 31 octobre 2020 dans le cadre du FNE-Formation 

Report de l’obligation de l’entretien professionnel et du bilan à 6 ans au 30 juin 2021 et suspension des sanctions financières applicables aux entreprises de plus de 50 salariés en cas de non-respect des obligations jusqu’au 30 juin 2021

MESURES EUROPEENNES

Elargissement de la définition européenne des entreprises en difficulté et prise en compte des entreprises en difficulté au 31 décembre 2019 pour l’attribution du PGE dans le cadre temporaire sur les aides d’Etat 

Prolongation du cadre européen jusqu’au 30 juin 2021 pour permettre l’adoption de mesures nationales de soutien

Sauvons Nos Commerçants

la CPME lance une campagne de communication pour sensibiliser l’opinion à l’urgence de rouvrir les commerces et aux difficultés des commerçants concernés par la fermeture.

6 visuels publicitaires, tous signés du logo CPME, évoquant chacun un secteur impacté : jouet, habillement, cosmétiques, bijoux et chaussures/sport, ont vocation à sensibiliser sur l’aspect « essentiel » d’une réouverture urgente, pour les commerçants qui en vivent.

Cette campagne est lancée en partenariat avec les fédérations adhérentes de la CPME qui représentent plus spécifiquement ces secteurs : d’ores et déjà la FJCPE, la FNH, la Fédération des Marchés de France, Union Sport & Cycles, France Active, la FFEF, UBH et la Fédération du Commerce Associé nous ont rejoints. D’autres le feront prochainement. Leurs logos apparaitront donc également.

Ces visuels sont déclinés en format digital pour les réseaux sociaux, le web, mais également en fichiers « affichettes » (formats A2, A3 et A4) permettant aux commerçants de les imprimer et de les apposer sur leur devanture. Votre appui sera la clé de la réussite de cette campagne.

Vous trouverez sur ce lien WeTransfer le kit à télécharger : https://wetransfer.com/downloads/e79064e93eb07cad921186abe00a856f20201117110237/ac3e0f3ced1bb8f8518bc5e78fa8afd720201117110311/b4345d

#cpmevar #Sauvonsnoscommercants