La CPME favorable à un accès prioritaire à la vaccination, élargi aux secteurs appelés à rouvrir en mai

La CPME qui a participé à la réunion de ce matin autour de la ministre du Travail Elisabeth Borne, se félicite de l’accès à la vaccination prioritaire des salariés âgés de plus de 55 ans, dans certains métiers particulièrement exposés au virus de la Covid-19.

La Confédération des PME, qui aurait souhaité que le critère d’âge n’intervienne pas, a plaidé pour que les indépendants des secteurs concernés puissent être éligibles à la vaccination, dans ces mêmes conditions.

De plus, la CPME a souligné l’importance de prévoir dès à présent que certains secteurs aujourd’hui fermés administrativement, notamment les cafés et restaurants, puissent également accéder à la vaccination, et ce afin que les salariés soient protégés avant la reprise d’activité.

Retrouver le communiqué de presse de la CPME

Aides à domicile : la CPME contre les différences de traitement entre le secteur marchand et le secteur associatif

La ministre déléguée à l’Autonomie, Brigitte Bourguignon, a annoncé une hausse historique de 13% à 15% des salaires pour les aides à domicile, et ce à compter du 1er octobre prochain. Une telle revalorisation était attendue par tous.

Mais, dans la pratique, ces annonces ne concernent que les salariés du secteur associatif, laissant de côté la moitié des salariés du secteur, exerçant pourtant le même métier.

Qu’ils soient employés par des associations ou des entreprises ne change rien au quotidien des aides à domicile qui font le même travail et accomplissent les mêmes tâches pour accompagner et prendre soin des personnes âgées en perte d’autonomie ou en situation de handicap. Pourquoi une telle différence de traitement entre les salariés du secteur associatif et les autres ?

Cette iniquité traduit une forme de mépris à l’encontre de salariés qui se dévouent au quotidien au service des autres. Mobilisés chaque jour pendant la crise sanitaire, ils ont été les oubliés des pouvoir publics lors du Ségur de la Santé. Ceux du secteur marchand sont désormais les oubliés des oubliés.

De plus, cette mesure risque de déstabiliser un secteur fortement créateur d’emplois. La CPME s’associe donc à la demande de ses organisations adhérentes, la FEDESAP et le SYNERPA domicile, de voir engagées des discussions avec les pouvoirs publics pour que les salariés du secteur marchand puissent, au même titre que ceux du secteur associatif, bénéficier d’une mesure tant attendue.

Retrouvez le communiqué de la CPME

Dispositif de prise en charge des frais fixes sera opérationnel à partir du 31 mars 2021

Conditions d’ouverture :

Entreprises fermées administrativement  ou appartenant aux secteurs du « plan tourisme » (S1 et S1 bis) et qui répondent à toutes les conditions suivantes :

Créées avant le 1er janvier 2019 ;

Réalisant plus d’1million d’euros de chiffre d’affaires mensuel ou 12 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel;

justifiant d’une perte d’au moins 50% de chiffre d’affaires et éligibles au fonds de solidarité en janvier 2021 ou en février 2021.

Exception pour les entreprises avec un chiffre d’affaires inférieur

La CPME avait évoqué la problématique du seuil d’1 million de chiffre d’affaires pour beaucoup de PME en difficulté malgré les aides existantes. Le ministère précise que le dispositif sera également ouvert aux entreprises des secteurs suivants sans critère de chiffre d’affaires (mais répondant aux deux autres conditions) :

Les loisirs indoor (salle d’escalade, bowling, etc.)

Les salles de sport

Les zoos

Les établissements thermaux

Les  entreprises  du  secteur HCR  et les résidences  de  tourisme situées  en montagne

Dépôt de la demande de prise en charge

La demande pour les mois de janvier et février 2021 pourra être déposée à compter du 31 mars 2021 sur l’espace professionnel de l’entreprise sur le site impots.gouv.fr. L’entreprise devra déposer  une  attestation  de  son  expert-comptable. Pour  les  mois  de mars et avril, la demande sera faite en mai.

Les équipes de la CPME Var (contact@cpme-var.org) restent à votre disposition pour toutes précisions complémentaires 

Retrouver le communiqué de presse

Prêts participatifs : la CPME salue un dispositif adapté aux PME souhaitant investir

Le ministre de l’Economie, Bruno le Maire, a annoncé ce matin la mise en place d’un nouveau prêt partiellement garanti par l’Etat, le «prêt participatif ». 

Alors que depuis plusieurs mois les entreprises souffrent de l’impact des restrictions liées à la crise sanitaire, il était important de permettre à celles qui le souhaitent, de pouvoir continuer à investir et ainsi faire évoluer leurs modèles en préparant dès à présent l’après-Covid.  La CPME, qui a participé à l’élaboration de ce dispositif, est satisfaite de constater qu’au final, il pourra, dans la limite de 12,5% du chiffre d’affaires 2019, concerner les PME faisant plus de 2 millions d’euros de chiffre d’affaires (et 8,5% du chiffre d’affaires pour les ETI).  Il conviendra cependant d’être vigilants sur la fluidité de sa distribution par les banques. Le caractère subordonné de ces prêts et leur qualité de quasi-fonds propres devront également être reconnus par tous.  Pour que ce produit atteigne pleinement ses objectifs, il devra avoir un effet de levier. Un euro de prêt participatif devrait, à nos yeux, permettre l’obtention d’au moins un euro de prêt bancaire classique. Enfin, une attention particulière devra être portée aux entreprises ultramarines.  Favoriser l’investissement, ne doit, bien entendu, pas signifier, cesser d’accompagner les entreprises en tension de trésorerie. La CPME estime plus que jamais nécessaire de faire évoluer les PGE en « prêts de consolidation » permettant de financer les créances accumulées et reportées du fait de la crise.
→Retrouvez tous les communiqués de la CPME dans notre Espace Presse

Accélérez votre digitalisation avec la CPME & Facebook !

La CPME a conclu un partenariat avec Facebook France pour vous proposer un programme conçu sur mesure : #SoutenonsNosTPEPME. Il se compose d’un diagnostic personnalisé et de 24 modules d’initiation / sensibilisation au numérique, en ligne et gratuits. Un programme conçu pour vous faciliter l’accès aux outils qui vous permettront de vous faire connaître, fidéliser vos clients et en toucher de nouveaux.

Votre diagnostic numérique

A travers des questions et des tests à réaliser, vous êtes guidés pour faire le point sur votre présence numérique, vos objectifs et vos priorités. Module interactif conçu pour les entrepreneurs et les commerçants, il permet d’accéder rapidement aux outils qui feront votre croissance numérique.

Vitrine en ligne, commandes, réservations et paiements dématérialisés, relation clients, tous les chantiers potentiels sont passés au crible pour vous proposer les outils les plus efficaces et accessibles.

Pour réaliser votre plan d’action, cliquez ici.

Un parcours d’initiation/ de sensibilisation au numérique

Développer sa présence en ligne, acquérir les fondamentaux du marketing digital, maîtriser la publicité en ligne, accroître sa visibilité avec les moteurs de recherche, utiliser Facebook et Instagram pour tisser des liens avec ses clients …

24 sessions flashs de 30mn environ sont accessibles en permanence sur la plateforme #SoutenonsNosTPEPME. 

Pour prendre connaissance des différentes sessions et en suivre une, cliquez ici

A l’occasion du partenariat avec la CPME, Facebook a par ailleurs lancé des modules qui répondent mieux aux besoins des commerçants :

*  Vendre en période de confinement

*  Mettre en place le « Click & Collect »

*  Réaliser des visuels impactants de vos produits pour vendre en ligne efficacement

Pour suivre ces sessions, cliquez ici (et descendez, elles figurent en fin de liste)

COVID-19 : CRISE ECONOMIQUE & RELANCE DES PME

Le 4 juin dernier, la CPME a proposé aux pouvoirs publics un plan de 109 mesures pour faire des PME le moteur de la relance. Au même moment, elle s’est mobilisée pour adapter le protocole sanitaire aux TPE-PME puis, à la faveur du reconfinement, elle s’est battue pour la réouverture des commerces et l’extension des mesures d’aide à l’ensemble des entreprises impactées par les fermetures administratives.  

26 MESURES OBTENUES PAR LA CPME

Réouverture des commerces, 4 semaines après le début du reconfinement 

Renforcement du fonds de solidarité (seuil de baisse de chiffre d’affaires, activités éligibles, etc.)

Réactivation du carry back (proposition n°19 du plan de relance CPME)

Baisse de la cotisation foncière des entreprises enclenchée pour partie via la mise en place d’un dégrèvement partiel de la CFE pour certains secteurs (propositions n°5 et 6 du plan de relance CPME)

Rehaussement temporaire à 100 000 euros HT, du seuil sous lequel des marchés de travaux peuvent être passés sans publicité ni mise en concurrence (proposition n°37 du plan de relance CPME)

Obtention de mesures exceptionnelles en matière fiscale (report de certaines échéances déclaratives et de paiement -CFE…-, modulation possible du montant des acomptes d’IS et de CVAE avec prise en compte de marges d’erreur, restitution accélérée des crédits d’impôt à échéance…)

Allongement possible du différé de remboursement du PGE de 1 à 2 ans (proposition n°27 du plan de relance CPME) 

Réévaluation libre des immobilisations et ce afin de reconstituer les fonds propres des PME (proposition n°31 du plan de relance CPME) 

Hausse du seuil plancher pour entrer dans la catégorie des établissements artisanaux à caractère industriel à 1 M€ (proposition N°63 du plan de relance CPME)

MESURES SOCIALES

Amélioration de la prise en charge de l’activité partielle pour les entreprises les plus fragiles jusqu’à 100% des coûts couverts pour l’entreprise, et prolongation au-delà du 31 décembre

Elargissement des aides Covid-19 à des secteurs entiers d’activité qui n’avaient pas été pris en compte initialement par le ministère (listes S1 et S1 bis)

Exonération de charges pour les entreprises les plus en difficulté, report de charges rendu possible pour toutes les entreprises (proposition n°4 du plan de relance CPME), et facilité pour la mise en place d’un plan d’apurement des dettes

Prise en charge par l’Etat des congés payés des salariés en activité partielle (proposition n°3 du plan de relance CPME, mesure annoncée en attente d’application)

Renforcement des aides pour les PME de la montagne qui, de par leur seule localisation, n’auront pas la clientèle escomptée cet hiver

Obtention d’aides à l’embauche pour les jeunes ou les publics ciblés (emplois francs, travailleurs en situation de handicap …)

Mise en œuvre d’aides aux employeurs pour les embauches en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation (proposition n°92 du plan de relance CPME)

Allonger à 6 mois la durée pendant laquelle un CFA peut accueillir un candidat sans qu’il ait trouvé une entreprise (proposition n°91 du plan de relance CPME)

Amélioration des aides au maintien dans l’emploi pour les travailleurs en situation de handicap

Suppression de la taxe de 10€ sur les CDD d’usage

Prise en compte des problématiques des PME dans l’écriture du protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19 à l’occasion de ses multiples mises à jour 

Simplifications dans la procédure complexe d’isolement des cas contacts

Possibilité exceptionnelle de travailler les dimanches précédant Noël pour les commerces selon une procédure simplifiée

Prise en charge à 100% des coûts pédagogiques jusqu’au 31 octobre 2020 dans le cadre du FNE-Formation 

Report de l’obligation de l’entretien professionnel et du bilan à 6 ans au 30 juin 2021 et suspension des sanctions financières applicables aux entreprises de plus de 50 salariés en cas de non-respect des obligations jusqu’au 30 juin 2021

MESURES EUROPEENNES

Elargissement de la définition européenne des entreprises en difficulté et prise en compte des entreprises en difficulté au 31 décembre 2019 pour l’attribution du PGE dans le cadre temporaire sur les aides d’Etat 

Prolongation du cadre européen jusqu’au 30 juin 2021 pour permettre l’adoption de mesures nationales de soutien

Sauvons Nos Commerçants

la CPME lance une campagne de communication pour sensibiliser l’opinion à l’urgence de rouvrir les commerces et aux difficultés des commerçants concernés par la fermeture.

6 visuels publicitaires, tous signés du logo CPME, évoquant chacun un secteur impacté : jouet, habillement, cosmétiques, bijoux et chaussures/sport, ont vocation à sensibiliser sur l’aspect « essentiel » d’une réouverture urgente, pour les commerçants qui en vivent.

Cette campagne est lancée en partenariat avec les fédérations adhérentes de la CPME qui représentent plus spécifiquement ces secteurs : d’ores et déjà la FJCPE, la FNH, la Fédération des Marchés de France, Union Sport & Cycles, France Active, la FFEF, UBH et la Fédération du Commerce Associé nous ont rejoints. D’autres le feront prochainement. Leurs logos apparaitront donc également.

Ces visuels sont déclinés en format digital pour les réseaux sociaux, le web, mais également en fichiers « affichettes » (formats A2, A3 et A4) permettant aux commerçants de les imprimer et de les apposer sur leur devanture. Votre appui sera la clé de la réussite de cette campagne.

Vous trouverez sur ce lien WeTransfer le kit à télécharger : https://wetransfer.com/downloads/e79064e93eb07cad921186abe00a856f20201117110237/ac3e0f3ced1bb8f8518bc5e78fa8afd720201117110311/b4345d

#cpmevar #Sauvonsnoscommercants

La semaine du logement 2020 avec « Action Logement » et la CPME

Pour renforcer l’attractivité des PME, la CPME organise en partenariat avec Action Logement la Semaine du Logement du 12 au 17 Octobre 2020.


Objectif :  vous sensibiliser aux dispositifs d’aide au logement pour vos salariés

Le poids des dépenses de logement dans le budget des ménages s’est fortement accru. Avec un marché de l’emploi tendu, le logement des salariés est aussi l’affaire des entreprises. L’accompagnement des salariés en matière d’aides au logement est aujourd’hui pleinement intégré dans la stratégie ressources humaines des entreprises.

Afin de sensibiliser les chefs d’entreprise, la CPME nationale et ses 13 unions régionales organisent en partenariat avec Action Logement la Semaine du Logement du 12 au 17 octobre 2020.

Louer, acheter, faire des travaux, déménager, surmonter des difficultés sont autant d’étapes clés du parcours professionnel et résidentiel des salariés. Action Logement (ex-1% Logement) propose des solutions logement qu’il s’agit de promouvoir auprès des salariés et de leurs dirigeants.  

La CPME VAR organise une web conférence sur le thème « Le logement de vos salariés ? Parlons-en ! » le mardi 13 octobre 2020 de 14h à 15h

L’animation sera confiée à notre partenaire et expert : Philippe Sagnes, directeur régional d’Action Logement.

Il présentera l’ensemble des solutions logement utiles aux entreprises afin d’attirer les compétences dont elles ont besoin, de faciliter l’intégration des collaborateurs et de les fidéliser (acquisition, aide à la mobilité, location, travaux, aide aux jeunes…).

Contact : Philippe LEMAIRE – p.lemaire@upv.org – Tél : 06 17 42 57 57